Projet

Description du projet

Zone d'intérêt

La zone Sahélienne de l'Afrique occidentale s’étend de 400 à 800 kilomètres de large, et de plus de 4000 kilomètres de long. Elle est une des zones semi-arides du monde, caractérisée par des précipitations estivales variant de 100 mm/an dans le nord, jusqu'à 600 mm/an dans le sud. Environ un quart du territoire du Tchad, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal et du Burkina Faso appartient à cette zone et environ un tiers de la population y vit.

Dans cette région, les précipitations sont non seulement rares, mais aussi très irrégulières. Les périodes sèches et humides s'alternent d'une façon imprévisible. En combinaison avec une pression sans cesse croissante de la population et l'introduction de techniques agricoles plus modernes, l'écosystème sera périodiquement surmené et se détériora enfin.

Sécheresse

Les périodes de sécheresse ont un effet direct sur la production végétale et la sécurité de nourriture, et sur à plus long terme peut mener à la perte permanente de capacité productive, c’est à dire, à la désertification. La sécheresse ne peut être empêchée. Pour atténuer les effets de la sécheresse, il est nécessaire de développer des stratégies de riposte graduée et des mécanismes en matière de systèmes de production agricole, des mesures de protection de l'environnement et des décisions connexes. Flexibilité, cependant, implique la nécessité d'une information en temps opportun, quantitative et fiable pour les décideurs et les agriculteurs à agir en conséquence. Tel information, cependant, n'était pas, respectivement pas en temps opportun, respectivement insuffisamment disponible. Le projet actuel, prévoit dans une large mesure au besoin de ces informations.

Arrière-plan

Le développement du système EWBMS (Energy and Water Balance Monitoring System) commençait déjà au début des années 1980, peu après l'introduction de Météosat. Depuis 1992, EARS conçut un système de réception et a mis en ligne le traitement opérationnel d'EWBMS, produisant des zones d'information hémisphérique générant la température, le rayonnement, l'évapotranspiration et la précipitation.

Au cours des années 90, divers projets au sujet de la sécheresse et la précipitation ont été réalisés pour l'Union Européenne, dans le cadre d'étudier et démontrer l'utilité de ces données pour la surveillance de de la désertification, la prévision de rendement de récolte et la prévision du débit des fleuves et rivières. L'intérêt en Chine se confirmait énorme: à partir de 1998 le système a été appliqué pour trois différentes institutions gouvernementales, c'est-à-dire surveillance de désertification, détection précoce de sécheresse, et prévision du rendement des cultures. Ensuite, pendant la période 2004-2009, le système était appliqué avec grand succès pour la prévision des écoulements et des débits de la fleuve Huang He (Fleuve Jaune), et pour la suivi des pâturages en Mongolie.

Pendant la 5ème Conference des Parties d'UNCCD en octobre 2001, EARS a présenté le système EWBMS au nom de la délégation chinoise. Le système a été bien reçu et a été jugé indispensable pour la détection précoce dans le cadre d'UNCCD. Plusieurs parties, y compris le CILSS, ont exprimé leur intérêt et c'est où l'idée de la collaboration actuelle a née. EARS a été invité à présenter le système lors du Conseil des Ministres du CILSS en janvier 2002. Un Protocole d'Entente avec l'intention de mettre en oeuvre le système EWBMS au Centre Régional Agrhymet, était signé.

Préparation du projet a été confrontée à une série d'événements politiques et institutionnelles qui n'avait pas pu être anticipé. Le projet a été enfin activé grâce à une subvention du gouvernement néerlandais et a commencé en 2010.

Objectifs du Projet

Les objectifs du projet proposé sont les suivants:

  1. Établir un système pour la suivi des bilans hydrique et énergétique (EWBMS) pour l'Afrique de l’ouest, basé sur les données obtenu de Meteosat;
  2. Établir un sous-système pour la suivi de la sécheresse et de la désertification;
  3. Établir un sous-système pour la prévision des rendements des cultures et des pâturages;
  4. Calibrer, tester et valider ces systèmes;
  5. Implémenter ces systèmes personnalisés aux utilisateurs dans les autres pays membres du CILSS;
  6. Formez les experts et les utilisateurs finaux dans la compréhension et à l'aide de cette nouvelle technologie.

Les partenaires

Le Centre Régional Agrhymet

Le Centre Régional AGRHYMET a été fondé en 1974. La mission du centre est de fournir des informations régionales dans le domaine agro-écologique. À cet égard, les deux principaux objectifs du Centre sont:

  • Contribuer à la sécurité alimentaire et à l'amélioration de la production agricole;
  • Aider à améliorer la gestion des ressources naturelles dans la région du Sahel.

Le Centre Régional Agrhymet exécute des principaux programmes liés à l’éducation et la formation des ingénieurs et techniciens des pays membres; fournir d'information aux décideurs et d'autres acteurs permettant la prise de décision plus rationelle sur la sécurité alimentaire et la gestion des ressources naturelles.


EARS Earth Environment Monitoring BV

Fondé en 1977, EARS est une des sociétés les plus anciennes et plus expérimentées dans le domaine de la télédétection en Europe.

EARS a développé ses propres technologies spécifiques, dont le système satellitaire de suivi basé sur les bilans hydrique et énergétique (EWBMS) est l'une. Cette technologie est progressivement mise en place pour la prévision de rendement de récolte, suivi de la désertification et gestion régionale de l'eau en Europe, en Afrique et au Chine.

Des technologies nouvelles et innovantes ont également été mis en place pour la surveillance des forêts, la télédétection de la photosynthèse des plantes, et de la suivi des feux naturels de charbon. Tout le travail repose fermement sur des publications de recherche scientifique.