Infos climat FLASH INFO du Portail du CILSS dans le domaine du Changement Climatique et de la Gestion Durable des Terres en Afrique de l'Ouest

Events

Renforcement de l’efficience et de la productivité de l’eau à usage agricole à l’échelle africaine et mondiale

imgCEAL’évaluation contenue dans ce rapport vise à améliorer la capacité de collecte de l’eau (CE)  à usage agricole au Burkina Faso, au Maroc et en Ouganda. Cette évaluation cible les agents de vulgarisation et les experts techniques travaillant dans le domaine de l’eau à usage agricole. Elle leur donne des indications claires sur la manière d’améliorer la capacité de CE pour la production agricole dans les trois pays de l’étude de cas, ainsi que sur la façon de choisir des techniques de CE réalisables et adaptées pour différentes zones géographiques. Lire la suite du document ICI

The System of Rice Intensification (SRI): Revisiting Agronomy for a Changing Climate

imgCSA3By modifying management of rice plants, soil, water and nutrients to improve growth environments, farmers can get higher-yielding, more vigorous and resilient plants nurtured by larger root systems and greater diversity/abundance of beneficial soil organisms. More productive phenotypes from available genotypes enhance farmers’ income and security while reducing their costs and water requirements. Read the full article Here

Hydrological Modeling of the Bani Basin in West Africa: Uncertainties and Parameters Regionalization, A dissertation presented By Jamilatou Chaibou Begou, Doctorante projet FFEM, October, 2016.

jamilaRésumé

De nombreux bassins de drainage à travers le monde ne disposent d’aucune mesure de débit. Les méthodes de régionalisation sont alors généralement utilisées pour les prévisions en bassins non jaugés. L'objectif principal de cette étude est de prévoir les hydrogrammes d’écoulement dans le bassin du Bani afin de contribuer à l’amélioration de la connaissance sur la disponibilité des ressources en eau. Tout d'abord, le modèle hydrologique SWAT a été calibré sur de nombreux bassins jaugés sur la période de 1983-1992 et validé sur la période 1993-1997 en utilisant la méthode « Generalized Likelihood Uncertainty Estimation (GLUE) ». Ensuite, des groupes de bassins similaires ont été déterminés en fonction de leurs caractéristiques physiographiques et climatiques et au moyen d’une analyse statistique multivariée. Deux méthodes de régionalisation basées sur le concept de similarité entre bassins, ont été utilisées : la similarité physique et la proximité spatiale. Dans les deux cas, le jeu de paramètres calés du modèle est entièrement transféré du bassin jaugé vers le bassin non jaugé pour y simuler l’hydrogramme de débits journaliers de la période 1983-1997. Les résultats indiquent une bonne performance du modèle à l’échelle journalière et mensuelle, ainsi qu’à l’échelle du bassin et des sous-basins. Lire la suite en  Téléchargeant le PDF

Integrated Soil Fertility Management: Contributions of framework and practices to climate-smart agriculture

imgCSACOP22Integrated Soil Fertility Management (ISFM) is a set of practices related to cropping, fertilizers, organic resources and other amendments on smallholder farms to increase production and input use efficiency. ISFM delivers productivity gains, increased resilience, and mitigation benefits. ISFM benefits food security and incomes enhances yield stability in rainfed systems, and reduces greenhouse gas emissions from soils and fertilizers making it of value to climate-smart agriculture. Read the full article HERE

EAU ET CHANGEMENTS CLIMATIQUES : RESULTATS DE LA CONVENTION CLIMAT DE PARIS ET ENSEIGNEMENTS POUR LE SECTEUR DE L’EAU

imgeauCCL’accord adopté à la COP 21  par les  195 pays des Nations-Unies a constitué une avancée importante sur plusieurs points majeurs:(i) La reconnaissance par tous les pays des changements climatiques et la nécessité d’adopter un ensemble de mesures limitant la hausse  des températures d’ici 2050 à 2°C, voire 1,5°C; (ii) La présentation par une très large majorité de pays (189/195) de contributions nationales (INDCs) dégageant de nouvelles visions de développement limitant les effets du réchauffement climatique; (iii)La confirmation du besoin de mobiliser de nouveaux financements pour soutenir les PED   dans les voies pour l’adaptation, l’atténuation, REDD+ et les transferts de technologies; (iv). L’engagement d’un passage généralisé à l’action via l’élaboration de PNACC fixant des priorités claires d’action par pays et un ensemble d’initiatives portés par des acteurs non-étatiques recensées dans un portail des Nations-Unies (NAZCA) et à l’initiative pour Paris de la présidence française et péruvienne (LPAA). L’accord de la COP21 est d’abord un accord politique dont la réussite dépendra de la volonté des Etats de définir des conditions de mise en œuvre des objectifs définis à Paris. Lire la suite ICI

FaLang translation system by Faboba