Infos climat FLASH INFO du Portail du CILSS dans le domaine du Changement Climatique et de la Gestion Durable des Terres en Afrique de l'Ouest

Que signifie vraiment le stockage géologique du CO2

imgcarbonTout le monde s’accorde dorénavant pour dire que les activités humaines perturbent le cycle du carbone de notre planète. Pendant 10 000 ans et jusqu’à la révolution industrielle, ce cycle parfaitement réglé, qui consiste en un échange naturel de carbone entre la géosphère, la biosphère, les océans et l'atmosphère, a maintenu à une valeur modérée la concentration de CO2 dans l’atmosphère (autour de 280 ppm, soit 0,028 %). Au cours des 250 dernières années, l’utilisation intensive des combustibles fossiles pour la production d'électricité, le chauffage, l'industrie et le transport a fait régulièrement grimper la quantité de CO2 émise dans l'atmosphère. Environ la moitié de cet excédent a été réabsorbée par la vegetation ou dissoute dans les océans, ce qui a entraîné leur acidification au détriment de la faune et de la flore marines. La seconde moitié des émissions s’est accumulée dans l’atmosphère, conduisant au changement climati que, car le CO2 est un gaz à effet de serre qui absorbe une partie de la chaleur du soleil et provoque le réchauffement de la surface de la terre. Une action radicale immédiate est indispensable pour éviter que la concentration atmosphérique en CO2 (actuellement de 387 ppm, soit 38 % d’augmentation par rapport aux niveaux préindustriels) ne dépasse le niveau critique de 450 ppm dans les décennies à venir. Les experts du monde entier s’accordent pour dire qu’au-delà de ce niveau, il ne sera plus possible d’éviter les conséquences les plus dramatiques du réchauffement climatique. le captage et le stockage du CO2 est une des principales mesures qui doivent être mises en place de toute urgence pour atténuer le changement climatique et l'acidification des oceans. Lire la suite du document ICI

FaLang translation system by Faboba