Infos climat FLASH INFO du Portail du CILSS dans le domaine du Changement Climatique et de la Gestion Durable des Terres en Afrique de l'Ouest

Events

COP 21 Special Newsletter for CILSS/ECOWAS/UEMOA Climate negotiators

BulCOP21This special bulleting for COP 21 designed by CILSS, ECOWAS, UEMOA and BOAD is especially dedicated to climate negotiators, decision-makers and the civil society from the CILSS/ECOWAS/UEMOA region but also to any reader who is interested in climate change issues and international negotiations on climate.
This bulletin reminds at first, climate trends as specified in the last report of the IPCC report which is adopted in 2014 and its implications in the strategic sectors for the sub-region that benefits from recent activities of the AGRHYMET Regional Centre/CILSS.
After analyzing the balance sheet of 20 years of Rio negotiation in Lima, while laying emphasizes on the last progress made, this bulletin high-lights (1) the challenges of COP 21 notably on the position of the African Group and the orientations by the CILSS/ECOWAS/UEMOA region regarding the negotiation blocs (Shared vision, mitigation, adaptation, funding, capacity-building and transfer of technologies) (ii) identifying the agenda of the Conference of Paris and finally (iii) the analysis of the Intended Na-tionally Determined Contributions (CPDN/INDCs) of West African coun-tries. Download

Adversarial in the use of simplified or complex models.

The response of the University of Wageningen and Stella article demonstrates that each model has a given objective. In other words each model has its place' in a multidisciplinary system, just use them wisely. Read the entire article ofStella  Here and  the entire document of the University of Wageningen Here

Risque climatique, Défi alimentaire

imgalimenterreDans les négociations en vu d’un accord climatique international à Paris en décembre prochain, il est surtout question de transition énergétique et peu d’agriculture. Dans son dernier rapport publié en 2014, le Groupe d’experts Inter-gouvernemental sur l’Evolution du Climat(GIEC) craignait une baisse des rendements des principales cultures (blé, maïs, riz...) de 2% par décennie si les émissions mondiales de gaz à effet de serre ne sont pas divisées par deux d’ici à 2050. Alors que pour nourrir la planète, il faudrait au contraire augmenter la production agricole de 14% tous les dix ans. Les rendements pourraient certes progresser dans les régions septentrionales, mais cela ne pourra en aucun cas compenser les baisses qui pourraient frapper l’Afrique, l’Amérique latine et l’Asie. La question du climat exige de la solidarité, car ce sont les plus pauvres, ceux dont l’empreinte écologique est pourtant la plus faible, qui sont les premiers touchés. Selon les Nations Unies, 1,5 milliard de personnes, soit 600 millions de plus qu’aujourd’hui, souffriront de la faim à la fin du siècle si nous maintenons nos émissions à leur niveau actuel.  Dans ce numéro la Revue Alternatives économiques aborde les questions de Réchauffement climatique, d'agriculture durable, de Puits de Carbone et d’Agroécologie. Lire l'intégralité de la revue ICI.

Assurance agricole contre les aléas climatiques: le paradoxe africain

assurranceEn matière d’assurance agricole contre les aléas climatiques, la situation de l’Afrique est paradoxale. Elle exploite en effet près de 20 % des terres cultivées de la planète et est soumise à des événements extrêmes en termes de températures et de précipitations, qui devraient encore s’accentuer avec le dérèglement du climat. Pourtant, selon un rapport récent rédigé pour le G20, sur les 178 millions d’agriculteurs dans les pays en développement ayant souscrit une assurance indicielle en 2014, l’immense majorité (97 %) sont indiens ou chinois. Moins de 450 000 sont africains, soit une part insignifiante du nombre total d’agriculteurs sur le continent. Quelles sont les raisons qui expliquent cette situation, et surtout quelles  pistes d’action pour lever les obstacles au développement de l’assurance agricole ? Lire la suite ICI

COP 21: Les points "irrésolus"

imageglobeparisEn décembre, Paris acceuillira la COP21, à l’issu de laquelle un accord pour limiter le rechauffement climatique devra etre trouvé. Alors que les contributions des Etats commencent à tomber, plusieurs questions restent à trancher avant le début des négaciations. Ces questions sont  relatives : à la resposabilité « différenciée » ; aux objectifs à long terme ; aux moyens ; à l’adaptation au changement climatique ; aux actions de coopération ; et à la forme juridique de l’accord. Lire la suite  ICI

FaLang translation system by Faboba