Infos climat FLASH INFO du Portail du CILSS dans le domaine du Changement Climatique et de la Gestion Durable des Terres en Afrique de l'Ouest

Events

The possible role of local air pollution in climate change in West Africa

airpollutionsThe climate of West Africa is characterized by a sensitive monsoon system that is associated with marked natural precipitation variability. This region has been and is projected to be subject to substantial global and regional-scale changes including greenhouse-gas-induced warming and sea-level rise, land-use and land-cover change, and substantial biomass burning. We argue that more attention should be paid to rapidly increasing air pollution over the explosively growing cities of West Africa, as experiences from other regions suggest that this can alter regional climate through the influences of aerosols on clouds and radiation, and will also affect human health and food security. Read the complete article Here

COP 21 : que révèlent les contributions nationales africaines ?

imgcpdnEn décembre prochain se tiendra à Paris la 21e conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP21). L’objectif est de trouver un accord juridiquement contraignant sur le climat avec pour finalité de maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C. Pour cela, les 195 Etats participants sont invités à rendre une contribution dans laquelle ils précisent leurs futurs engagements. Six Etats du continent africain (Gabon, Bénin, Maroc, RDC, Ethiopie, Kenya)  ont déjà déposé leurs CPDN (Contributions Prévues Déterminées au niveau National). Dans ces CPDN, chaque pays fait un rapide état des lieux sociétal, économique, énergétique, transports…, précise ses émissions de gaz à effet de serre (GES) actuelles, définit ses objectifs ainsi que les moyens envisagés pour les atteindre. Cet article fait le point des six CPDN africains. Lire l’intégralité de l’article ICI

Les bénéfices de la gestion durable des terres

imagGDTLa désertification, la dégradation des terres et la sécheresse touchent plus de 2 milliards de personnes et la situation pourrait s’aggraver, sous les effets conjugués d’une gestion non durable des sols et de l’eau, dans le contexte des scénarii actuels de changement climatique. Afin de renverser cette tendance, la stratégie décennale de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification (CNULD) met en avant toute l’importance qu’il faut accorder à la science, aux systèmes de partage des connaissances et à la sensibilisation pour renforcer l’action des décideurs. Les pratiques de gestion durable des terres, qui incluent notamment l’agriculture durable, génèrent d’importants bénéfices locaux, régionaux et mondiaux. Elles contribuent également à la fourniture de services environnementaux essentiels tels que la régulation des cycles de l’eau ou la séquestration du carbone et favorisent la préservation de la biodiversité agricole. Ce document vise à mettre en évidence les bénéfices de la gestion durable des terres (GDT) à toutes les échelles d’intervention. Télécharger le document ICI

Science au Sud : Quand la terre gronde, le climat répond ! - Nous ne gagnerons pas la bataille du développement sans gagner celle contre le dérèglement climatique

imgsciencesudDans le N°79, le journal Science au Sud de l’IRD accorde une large page à la problématique du changement climatique. Dans un premier temps le journal met en exergue le rôle des éruptions volcaniques majeures dans la modification du climat de la région Nord-Atlantique. Dans un second temps le journal aborde les deux rendez-vous majeurs de la fin de l’année 2015 (i) le Sommet de l’ONU, qui lancera les objectifs post-2015 de développement durable, (ii) et la 21ème Conférence des parties de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques visant à l’adoption d’un premier accord universel et contraignant sur le climat. Enfin dans un troisième temps le journal aborde dans une interview avec l’ambassadrice française, Laurence Tubiana, chargée des négociations climatiques, représentante spéciale pour la conférence Paris Climat 2015 aborde la question du dérèglement climatique et du développement. Dans son entretien elle fait le point sur l’état d’avancement de la négociation à six mois de l’événement ; elle évoque la nécessaire transition vers des économies plus sobres en carbone et le rôle de la recherche fondamentale et appliquée en ce sens ; enfin elle souligne la nécessité de concilier à la fois l’aspiration de tous à la prospérité et au développement et les limites naturelles de notre planète. Lire le journal complet ICI.

Appel à projets BRICKS sur les meilleures innovations régionales pour la conception d’outils d’information et de communication.

Logo BricksLa date limite de candidature : 31 Octobre 2015 à 15 heures 30 minutes (TU).
Objectif : inciter les acteurs de la lutte contre la dégradation des ressources naturelles et les changements climatiques (GRN/CC) à soumettre des propositions qui seront subventionnées. Ces acteurs pourront être des organisations de producteurs, des collectivités territoriales, des associations ou encore des structures privées ou de la société civile.
Conditions pour postuler : (i) être porteur de projets entrant dans le cadre de la lutte contre la dégradation des ressources naturelles et les changements climatiques (GRN/CC) ; (ii)  être ressortissants des 12 pays concernés par le programme SAWAP-Programme Sahel et Afrique de l’Ouest en appui à l’initiative de la Grande Muraille Verte (Bénin, Burkina Faso, Éthiopie, Ghana, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Sénégal, Soudan, Tchad et Togo).

Lire l’intégralité de l’avis d’appel à projets ICI

FaLang translation system by Faboba