Infos climat FLASH INFO du Portail du CILSS dans le domaine du Changement Climatique et de la Gestion Durable des Terres en Afrique de l'Ouest

Atelier des experts en communication dans le cadre du projet BRICKS

bricksuicn3Dans le cadre du projet « Building Resilience through Innovation, Communication and Knowledge Services (BRICKS) » ou en français « Renforcement de la résilience par le biais de services liés à l’innovation à la communication et aux connaissances », l’UICN a organisé du 26 au 28 mai 2014, un atelier des experts en communication. Cet atelier s’est tenu à l’hôtel Palm Beach de Ouagadougou au Burkina Faso. Il a regroupé 46 participants y inclus les experts en communication et les chefs des projets de 8 pays SAWAP, des représentants de la Banque Mondiale, de l’UICN, du CILSS, des organisations et réseaux partenaires (Mécanisme mondiale de la CNUCD, TerrAfrica, FAO, CARI, ReSad) et les points focaux de la Grande Muraille Verte. L’atelier a été animé par deux consultants internationaux et facilité par un consultant local.



Déroulement des travaux
1. Cérémonie d’ouverture
Elle a été marquée par le discours prononcé par Monsieur Jean-Marc GARREAU, Représentant le Directeur Régional Afrique Centrale et Occidentale de l’UICN. Ce dernier a souhaité la bienvenue aux participants et rappelé les objectifs du projet BRICKS qui soutient 12 projets pays du Programme Sahel et Afrique de l’Ouest  (SAWAP) en appui à l’initiative Grande muraille verte (GMV) de l’Union Africaine. Le projet BRICKS offre des services opérationnels pour contribuer à identifier et assurer la promotion des innovations à travers une meilleure communication et une gestion des connaissances afin de renforcer la résilience des paysages et des populations de la zone sahélienne. Cela contribuera à la réduction de la pauvreté et la dégradation des ressources naturelles dans cette région fragile de l’Afrique. Monsieur Garreau a insisté sur le caractère novateur du projet dont un accent est mis sur l’apprentissage Sud-Sud à travers la mise en œuvre des activités liées à la surveillance des changements environnementaux, les analyses géo spatiales, la communication stratégique, la planification de la biodiversité et la diffusion de bonnes pratiques en matière de planification, de lutte efficace contre la sécheresse et de gestion durable des terres et de l’eau. L’UICN est responsable de la composante « Communication stratégique au niveau régional pour appuyer les activités de communication menées par les projets au niveau national. Les innovations TIC existantes seront utilisées pour faciliter la participation des parties prenantes locales et améliorer la gouvernance ». L’atelier est donc la première activité et les résultats attendus concernent les trois points suivants : (i) validation de la stratégie de communication du BRICKS et de la cartographie des parties prenantes, (ii) élaboration d’un plan d’action annuel de communication 2014-2015, (iii) création et consolidation d'un réseau régional des communicateurs.

2. Communications introductives

Trois communications ont été présentées :

2.1 La plateforme de la Grande Muraille Verte (GMV)
La plateforme de la Grande Muraille Verte a été présentée par Monsieur Alexander ASEN, Responsable de la Communication du Mécanisme Mondial de la Convention des Nations Unies sur la Désertification.  Elle est en cours de création et sera lancée le mois prochain. Le public cible visé par ladite plateforme est constitué des partenaires institutionnels, des PTF, des OSC et les communautés locales. Elle permettra les échanges d’informations entre les acteurs, et une synergie de communication. Cette plateforme sera facilement accessible et attrayante. Elle offrira la possibilité de partage d’information par les réseaux sociaux, les groupes de discussions, les photos, vidéos, rapports techniques, etc.

2.2. Le projet BRICKS
Le projet BRICKS a été présenté par Monsieur NIKIEMA Emmanuel, chef dudit projet à la Banque Mondiale à Ouagadougou, Burkina Faso. En rappel, l’accord de don a été signé le 15 octobre 2013 pour un montant de 4,6 millions de dollars US pour une durée de 5 ans. Il a pour objectif d’améliorer l’accès aux meilleures pratiques et à l’information sur le suivi évaluation dans le programme SAWAP qui concerne 12 pays de la Grande Muraille Verte sur la gestion et l’aménagement durable des terres. Le projet comporte 3 composantes qui sont les suivantes : (1) Gestion des connaissances. Les connaissances opérationnelles à l’intérieur et hors du portefeuille du SAWAP seront régulièrement échangées grâce à un centre d’enseignement régional qui établit des réseaux entre les institutions et les personnes qui exécutent les opérations d’investissement des 12 pays ; (2) l’Appui au suivi du programme SAWAP. Dans ce cadre de nouveaux outils de suivi et des activités de renforcement des capacités seront déployés aux niveaux régional et national. Le portefeuille du SAWAP est régulièrement suivi par rapport à une série d’indicateurs ; (3) la gestion du programme.

2.3 Les agences de mise en œuvre du BRICKS
Cette communication a été présentée par M. Jean-Marc GARREAU, de l’UICN. Il a indiqué que la mise en œuvre du projet est effectuée par trois agences à savoir le CILSS qui est porteur du projet, l’UICN-PACO et l’OSS qui sont ses partenaires dans trois domaines distincts. Le CILSS est chargé de la gestion et de la diffusion des connaissances, l'OSS est en charge des applications de géo-spatiale et de suivi-évaluation du portefeuille de projets et l'UICN est chef de file dans les domaines de la biodiversité, et des stratégies de mise en réseau et de communication.
Selon M. GARREAU, le projet BRICKS, se place au-dessus du programme SAWAP qui constitue la plateforme  pour les 12 pays  et offre des services opérationnels pour (i) contribuer à identifier les innovations, (ii) promouvoir les innovations à travers une meilleure communication et (iii) mettre la connaissance au service de l’investissement pour renforcer la résilience.

3. Travaux de groupes pour définir la stratégie de communication du projet BRICKS
Une série d’exercices ont été traités en 9 groupes de travail suivis de restitutions et de discussions. Dans certains cas, le nombre de groupes a été réduit de moitié pour permettre des discussions plus globales. Les thématiques traitées par ces sessions ont été les suivantes :

- dessiner son binôme, définir ses motivations, son caractère et ses attentes par rapport à l’atelier
- faire ressortir les activités de communication menées dans chaque projet SAWAP, relever les obstacles et les solutions envisagées
- présenter oralement son point de vue sans support pour convaincre en deux minutes son ministre des affaires étrangères sur la pertinence de l’initiative « Grande Muraille Verte »
- présenter oralement et clairement le projet BRICKS en moins de 2 minutes
- échanger sur les différentes notions de  communication « interne » et  « externe »
- Identifier et réaliser une typologie des parties prenantes des projets pays (SAWAP)
- analyser le rôle des acteurs pouvant être impliqués dans le projet BRICKS et notamment l’usage d’une matrice pour donner le poids, l’influence et les niveaux de responsabilités des parties prenantes dans la mise en œuvre du projet
- valoriser le projet BRICKS par la définition de son plan de communication : objectifs, support/medias,  message,  agenda et personnes responsables
- analyser les forces, les faiblesses, les opportunités de la stratégie de communication
- valider le plan d'action de communication du projet BRICKS
- renforcer la stratégie de communication du projet BRICKS.

Ces différents travaux ont permis une meilleure définition et une bonne planification de la mise en œuvre de la stratégie de communication du projet BRICKS. Cette stratégie a été déclinée en activités par pays, comportant les cibles, les résultats attendus, les indicateurs, les délais et les personnes responsables par activité.
Il est ressorti la nécessité de mettre en œuvre les points suivants :
- adapter chaque stratégie de communication en fonction de la spécificité des cibles,
- mettre en place une communauté de pratiques,
- promouvoir la collaboration entre les équipes du projet et les principales parties prenantes du portefeuille du SAWAP ainsi qu'avec les institutions de mise en œuvre du projet BRICKS,
- diffuser efficacement les connaissances sur la gestion intégrée des ressources naturelles, les changements climatiques et les catastrophes naturelles.
- harmoniser la stratégie, les actions et les outils  en appui à la Grande Muraille Verte et soutenir le dialogue régional multi partenaires.
L’usage des mots clés est essentiel pour une communication efficace. Ils sont entre autres, objectifs clairs, assurance dans le discours, définition claire des enjeux, persuasion, sensibilité, capter l’attention.

Les participants, au terme des travaux sur la validation de la stratégie de communication du projet BRICKS ont formulé les recommandations suivantes :
- renforcer la compréhension du projet BRICKS par les experts en communication des projets SAWAP afin de leur permettre une maîtrise des articulations et des inter-relations entre BRICKS/GMV/SAWAP
- développer des synergies entre les portails du projet BRICKS (CILSS), APGMV et Terr-Africa pour permettre des complémentarités, une économie des efforts et une meilleure visibilité du projet
- faciliter des inter- relations entre les divers projets SAWAP et leurs structures pour faciliter une vision commune de BRICKS par les points focaux SAWAP
- valoriser les résultats des capitalisations en matière de gestion durable des terres notamment l’exploitation des « succes stories » et des échecs par les différents projets SAWAP
- valoriser les expertises nationales au profit des autres projets SAWAP et du projet BRICKS
- mettre en place un plan de communication commun afin de ne pas agir de manière dispersée.

Consulter la synthèse de l'atelier ICI.

Voir quelques images de l'atelier ci-dessous :

 

bricksuicn3

bricksuicn4

bricksuicn5

 

 

 

bricksuicn8

 

FaLang translation system by Faboba