Infos climat FLASH INFO du Portail du CILSS dans le domaine du Changement Climatique et de la Gestion Durable des Terres en Afrique de l'Ouest

Tchad : 3ème Appel à Propositions pour la mise en oeuvre des actions issues de la concertation locale dans la zone d'intervention du PADL GRN

Date limite de remise des propositions : lundi 18 Novembre 2013 à 15 h 30 mn
Montant de l'appel : 3,048,980 (EUR)

Montant minimum : 400 000 000 FCFA
Montant maximum : 500 000 000 FCFA
Le Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération Internationale, Ordonnateur National du FED lance le " Troisième Appel à Propositions pour la mise en oeuvre des actions issues de la concertation locale" financé par le programme FED/2009/021-320 « Programme d’Appui au Développement Local et à la Gestion des Ressources naturelles (PADL-GRN) sur le 10ème FED. L'objectif général du présent appel à propositions est de contribuer à améliorer la sécurité alimentaire et les conditions de vie des populations rurales dans la zone d'intervention du PADL-GRN.

Une session d’information sur cet appel à propositions sera organisée le 04 septembre 2013 à 9h00mn dans la salle du bureau de la Coordination du PADL GRN à Sambangali, rue de la Corniche.
Le texte complet des lignes directrices à l’intention des demandeurs peut être consulté à la· Cellule d’Appui & Conseil Technique et Institutionnel à l’Ordonnateur National du FED (ACTION-FED), rue 1032 ; Porte 0415 ; BP 1917 N’Djamena – Tchad ; 87 41 Quartier
Administratif, Résidentiel et Commercial Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’objectif spécifiqueduprésent appel à propositions est d’appuyer la réalisation d’activités économiques structurantes contenues dans les PDL.

Les priorités du présent Appel à Proposition sont :
- accroitre le revenu des producteurs organisés par l’augmentation de la  production agricole en contre saison (maraichage, riziculture, etc..) et l’arboriculture fruitière dans les zones appropriées (bas-fonds, plaines inondables, etc.) grâce au développement de systèmes d’irrigation et de gestion/stockage des eaux de surface, la formation en technique de production, une meilleure gestion du circuit d’approvisionnement des intrants
- mieux valoriser les produits de contre saison sur les marchés grâce à l’amélioration de la qualité, de la présentation,l’adoption de systèmes de ventes groupées,la transformation des produits à travers l’utilisation de méthodes adaptées et innovatrices (séchage, décorticage, extraction de jus, etc.)
- permettre une gestion durables des ressources naturelles, notamment les aires de pâturage, les ressources forestières et halieutiques, à travers des actions de traçage et balisage des couloirs de transhumance, d’appui à la prévention et résolution des conflits entre éleveurs et agriculteurs, de mise en défense et de reboisement,  de gestion des aires de pêche
- faciliter l’intégration des couches les plus défavorisées, notamment les femmes, les personnes vivants avec le VIH, les personnes handicapées, etc..  par l’adoption d’une approche genre dans les PDL à financer.

Chaque demande reçue dans le cadre du présent Appel à Propositions devra être en mesure de satisfaire au moins trois des priorités cités ci-dessus.    
Cet appel à propositions comporte aussi des exigences méthodologiques. Ainsi, l'accent  sera accordée auxactions qui démontrent :
- qu’elles ont un caractère structurant dans la mesure où les résultats visés dépassent le cadre d’un seul village et contribuent à renforcer la cohésion sociale et la concertation entre plusieurs villages au niveau cantonal ou inter-cantonal. Ces priorités doivent s'inscrire dans les domaines d'intervention privilégiés par le PADL-GRN qui sont : la sécurité alimentaire, la gestion des ressources naturelles et la protection de l’environnement
- qu'elles ont fourni les paramètres techniques des infrastructures à réaliser dans le cadre de l'Action, le cas échéant
- qu'elles renforcent le rôle de maîtrise d'ouvrage des collectivités locales
- qu'elles impliquent la participation de  plusieurs acteurs (y compris les services déconcentrés et les autorités locales).

Montant des subventions

Toute demande de subvention dans le cadre du présent appel à propositions doit être comprise entre les montants minimum et maximum suivants :

montant minimum : 400 000 000 FCFA
montant maximum : 500 000 000 FCFA
Toute demande de subvention dans le cadre du présent appel à propositions doit être comprise entre les pourcentages minimum et maximum suivants du total des coûts éligibles de l'action :

- pourcentage minimum : 50 % du total des coûts éligibles de l'action
- pourcentage maximum : 100 % du total des coûts éligibles de l'action (voir également point 2.1.4)

Toute subvention sollicitée dans le cadre du présent appel à propositions doit en outre être limitée à 90% du total estimé des coûts acceptés. Si le total des coûts acceptés est égal au total des coûts éligibles, le pourcentage applicable au total des coûts acceptés s'applique au total des coûts éligibles afin de garantir le cofinancement requis.    

Chaque fois qu'il est fait référence au pourcentage des coûts éligibles dans l'appel à propositions, la limitation supplémentaire au pourcentage applicable au total des coûts acceptés s’applique. Avant d'envoyer votre proposition, veuillez-vous assurer que la contribution demandée ne dépasse pas le pourcentage maximum autorisé pour le cofinancement des coûts acceptés.

Le solde (c'est-à-dire la différence entre le coût total de l'action et le montant demandé à l'administration contractante) doit être financé par des sources autres que le budget de l'Union européenne ou le Fonds européen de développement.

Vous pouvez aussi consulter les lignes directrices ICI ou  l'ensemble des documents de l'appel ICI.

 

FaLang translation system by Faboba